Baignade, le danger existe

Baignade interdite : Seine, Ile de loisirs, Fosse aux carpes...

Description

En cette période estivale, nous vous rappelons qu'il est interdit de se baigner dans la Seine et l'ensemble des plans d'eau de l'Ile de loisirs du Port-aux-Cerises, dans la fosse aux Carpes, la darse et la fouille des peupliers.

Les dangers et risques de noyade sont réels et souvent méconnus, en raison notamment du trafic fluvial ou des courants. Le risque d'hydrocution est également élevé à cause des variations importantes de température liées aux courants et changements de débit. Par ailleurs, dans ces eaux dédiées à la faune sauvage, un risque de contamination par des maladies reste toujours possible.

Information sur les noyades sèches

Alerte à tous sur un danger encore trop méconnu qui entraînerait des dizaines de décès chaque année : la noyade sèche ou secondaire.

Si dans le cas d’une noyade classique, l’eau pénètre les poumons en entraînant une asphyxie, qui elle-même provoque un arrêt cardiaque, le mécanisme de la noyade sèche est bien plus pernicieux. Dans ce cas plus rare qui peut survenir même 72h après une absorption d’eau (même infime), il suffit de boire la tasse. L’eau cause alors une irritation des poumons, les alvéoles pulmonaires gonflent et altèrent les fonctions respiratoires, allant parfois jusqu’à provoquer une asphyxie. Et si parce que leur système pulmonaire est encore immature, les enfants sont plus à risques de développer ce genre de complications, la noyade sèche peut aussi concerner les adultes.

«C'est une sorte de noyade à retardement. Il faut bien comprendre que le danger que représente la noyade ne disparaît pas quand vous sortez de l'eau, après avoir bu une bonne tasse ou avoir eu un problème respiratoire pendant que vous étiez en train de vous baigner.»* Heureusement, on peut éviter le pire en étant attentifs à certains signes après un incident dans l’eau, notamment ceux qui annoncent une mauvaise oxygénation : fatigue,  teint grisâtre, humeur changeante, difficultés respiratoires. D’après le médecin, mieux vaut se rendre aux urgences également si vous constatez une toux persistante ou une fièvre après l’incident. «Quand ce type d’irritation pulmonaire est détecté à temps, il se traite facilement. Il faut mettre le patient sous oxygène. Parfois le médecin prescrira des antibiotiques, et il va récupérer.»

Baignade autorisée et sécurisée

Pour éviter les risques et garantir à votre famille une baignade en toute sécurité, surveillez systématiquement votre enfant quand il se baigne ou lorsqu'un plan d'eau se trouve à proximité, équipez-le de brassards jusqu’à ce qu’il apprenne à nager.

* Extrait d'une chronique du Dr Michel Cymes «La noyade peut prendre des formes sournoises».