Office National des Forêts

Communiqué spécial du Maire

Description

Lors de la commission permanente du lundi 14 septembre 2020 au Conseil Départemental, Georges Tron s'est élevé contre l'abattage en masse d'arbres dans les forêts gérées par l'Office National des Forêts. Soulignant l'insuffisance des informations communiquées, il a dénoncé le massacre forestier de ces écosystèmes plus que jamais fragilisés par le réchauffement climatique. L'exemple de la forêt de Sénart est le plus saisissant, concernant ce mode de gestion, notamment.

S’il est légitime d'entretenir nos forêts dans une approche plus durable, il apparaît clairement que l’ONF recourt à ces coupes pour équilibrer son budget, l’État se désintéressant de cet opérateur public. «Quand le Conseil départemental, pour 200 000 € aide l’ONF, nous sommes en droit de demander un comportement plus respectueux des modalités de concertation avec les élus des territoires forestiers. Il faut que l’ONF rentre dans une logique d’entretien et d’ouverture des massifs forestiers avec comme priorité celle d’une sylviculture raisonnée et responsable», appuie Georges Tron, qui conclut : «je suis satisfait que le Président du Conseil Départemental ait entendu mes inquiétudes sur ce sujet, en retirant de cette délibération les 100 000 € prévus pour le fonctionnement de cet opérateur public».

Enfin, un comité de pilotage avec l’ONF aura lieu mi-octobre au Conseil départemental de l’Essonne, afin de répondre à ces questions dont on voit bien aujourd’hui, qu’elles sont au cœur des préoccupations des habitants.