Lutte contre les moustiques

Quelques conseils

Description

Agir contre les moustiques

Avec les beaux jours qui vont arriver, et l’arrosage intensif que le ciel nous propose, il est à craindre une recrudescence des moustiques cette année. Certains peuvent être juste bruyants et désagréables, d’autres plus problématiques d’un point de vue sanitaire. Depuis quelques années, le moustique tigre est présent en région parisienne et fait l’objet d’une surveillance renforcée1 car il peut, dans certaines situations particulières, être vecteur des virus Zika, de la dengue et du chikungunia.

Fort heureusement, notre commune n’a pas à déplorer de telles contamination, mais limiter la présence de moustiques, ne peut être que bénéfique pour tous !

Petites présentations des 2 principales espèces de moustiques présente dans notre bassin de vie :
Les adultes, mâles et femelles se nourrissent de nectar, seules les femelles piquent, car elles ont besoin de sang avant chaque ponte.

Le moustique « commun » : Culex pipiens

Il mesure de 5 à 7 mm. Il pond directement sur l’eau. Les larves se développent en environ 7 jours, dans tous points d’eau stagnante chargée en matière organique, dès le début  printemps et jusqu’à la fin de l’automne. En milieu urbain, il peut même trouver des situations propices à son développement toutes l’année : température de l’eau favorable dans des caves ou vide sanitaires inondés, anciennes fosses vidangeables…
L’adulte vit 60 jours maximum, il se déplace peu de son lieu de naissance (environ 150m). Il pique le soir, à l’intérieur comme à l’extérieur et c’est lui qui vous empêche de dormir la nuit.

Le moustique Tigre : Aedes albopictus

Espèce classée nuisible, originaire de pays tropicaux, présent en France depuis les années 2000, dans le sud du pays et colonise de nouveaux territoires depuis cette période. Il est plus petit que le moustique commun. Il pond au sec à la limite de l’eau, principalement dans les gites pouvant contenir très peu d’eau. Il repartit sa ponte sur plusieurs gites, les larves éclosent en environ 7 jours et sa durée de vie est de 30 jours environ. Il se déplace très peu de son lieu de naissance, environ 100m. On l’entend peu, vole bas, pique plusieurs fois par jour, essentiellement au niveau des jambes. Il pique toute la journée, avec un pic d’activité le matin et en fin d’après-midi. Sa piqure est douloureuse , et dans des conditions très particulière il peut transmettre la Dengue, le Zika et le Chikungunia.

Il existe donc 2 grandes familles de moustiques , chacune ayant des spécificité : taille, période d’activité, nuisance, distance de vol à partir du gite larvaire…mais toutes ont besoin d’eau stagnante pour se développer car les larves sont aquatiques. Pour lutter contre les moustiques privons les d’eau !
La grande majorité des gites larvaires de ces moustiques se situent dans des propriétés privées et sont créer de la main de l’homme. Il est essentiel que chacun chez soi supprime ou rende inaccessible tous les gites larvaires potentiels. C’est la solution la plus efficace pour lutter contre les moustiques.
Elle a l’avantage d’être préventive, souvent simple, respectueuse de l’environnement et des personnes et c’est la solution la plus économique.

Focus sur une initiative de la Ville

Nichoirs à oiseaux
Afin de marquer le début de la période de reproduction, de préserver les espèces et de favoriser la lutte contre le moustique tigre, la Ville a installé des nichoirs à mésanges au Cimetière de Sénart.

D'autres nichoirs seront installés prochainement dans la ville. Si vous possédez un jardin, n'hésitez pas à le faire également.

Consultez l'Article page 7 dans le Magazine Vivre à Draveil Mai 2021. ICI

Agir contre les moustiques
Quelques conseils...

Vider une fois par semaine :

  • Coupelles sous pots de fleurs, ou mettre du sable,
  • Pots avec réserve d’eau,
  • Gamelle pour animaux,
  • Pieds de parasol,
  • Bâches de mobilier de jardin,
  • Pluviomètre

Jeter :

  • Encombrants et déchets de jardins
  • Ranger à l’abri de la pluie et /ou des irrigations :
  • Seaux et arrosoirs,
  • Outils de jardins, brouette,
  • Poubelles,
  • Jouets pneumatique

Couvrir complètement avec un tissu ou voilage moustiquaire :

  • Récupérateurs d’eau de pluie

Curer pour faciliter l’écoulement des eaux :

  • Fontaines,
  • Bandes d’évacuation extérieures, regards,
  • Rigoles couvertes de grilles,
  • Caniveaux et drainage,
  • Gouttières et chenaux

Entretenir :

  • Piscine,
  • Pompe de relevage,
  • Regard et bornes d’arrosage,
  • Bassin d’agrément (mettre des poissons)



 

Portail de signalement du moustique tigre : www.signalement-moustique.anses.fr